Juliette Récamier ou l’art de la séduction

Juliette_Récamier_(1777-1849)Dans une récente biographie, L’art de la séduction, l’historienne Catherine Decours présente un portrait loin d’être flatteur sur celle qui fut la plus belle femme de son temps, Juliette Récamier. Entourée de soupirants dont les espoirs sont rarement éconduits, elle fait beaucoup souffrir « les anges aussi ont leur cruauté, narcissique, cet ange-là jouissait de son pouvoir sur autrui »  comme le note à ses dépens Benjamin Constant. Muse et mécène, Juliette Récamier est la reine des salons parisiens du XIXème siècle. Sa beauté autant que son esprit charme les plus grands hommes de son époque : Ampère, Benjamin Constant, Lucien Bonaparte, Auguste de Prusse, Saint-Beuve, Victor Hugo et surtout René de Chateaubriand avec qui elle noua une liaison de près de 30 ans. Elle vint plusieurs fois à Suisse à Coppet près de Genève où elle rejoint dans son exil sa très chère amie Germaine de Staël. Pour fuir l’épidémie de choléra qui ravage Paris en 1832 et retrouver Châteaubriand, elle séjourna aussi quelques jours au château de Wolsberg, propriété de la lectrice de la reine Hortense, mère du futur Napoléon III, qui vivait tout près au château d’Arenenberg.

Juliette Récamier – L’art de la séduction – Catherine Decours publié aux Editions Perrin

Leave a Reply